Le manifeste augmenté : accès direct à la fastlane

Publié le: 20 juin 2019
Retour aux news

 

 

 

Par Christophe Reynaud, Responsable innovation chez MGI

 

 

 

 

Depuis trente ans, les manifestes sont soumis électroniquement à l’administration des douanes et traités comme des listes de marchandises à décharger. MGI propose de passer vos manifestes au scanner et, grâce à des algorithmes basés sur le machine learning, une des approches de l’intelligence artificielle, de les transformer en documents augmentés. Objectif : que les acteurs logistiques décèlent en un coup d’œil les marchandises à risques ou réclamant un traitement spécifique. Ainsi, le transit des marchandises gagne en vitesse et entre dans le processus Fastlane de Ci5.

Trois applications :

  • un support d’analyse de risques : le traitement algorithmique s’applique aux données essentielles telles que le poids, la tare, la présence de plombs et leur nombre ; il pointe, avant le déchargement sur le territoire, les marchandises à problèmes. Il s’applique aussi au numéro de conteneur ou de remorque incohérent. Ces contrôles sont utiles aux agents maritimes et aux transitaires qui peuvent alors rectifier au plus tôt les informations, évitant ainsi le ralentissement du passage portuaire.

 

  • des listes de chargement multimodal: la fusion du manifeste avec d’autres documents, comme les listes de chargement de train ou de barge, permet de repérer les marchandises qui vont devoir sortir rapidement à l’import. Ainsi informé à l’avance, l’opérateur de terminal et l’agent maritime peuvent mieux organiser leurs opérations physiques et commerciales.

 

  • une prévision des marchandises à contrôler : en affectant une base de connaissances aux marchandises potentiellement soumises à des contrôles phytosanitaires ou vétérinaires, on génère une liste de conteneurs ou de remorques. L’intérêt ? Transitaires, agents, manutentionnaires, organismes de contrôles frontaliers… toute la filière des périssables peut déterminer à l’avance les marchandises à orienter vers des aires de contrôles et coordonner plus confortablement ses actions logistiques, commerciales et administratives.

 

Cet exemple de traitement des données appliqué au manifeste met en œuvre le concept de fastlane, qui vise une meilleure planification des opérations et l’automatisation des procédures. À la clé ? Des marchandises qui passent moins de temps sur l’espace portuaire.

Document de transport augmenté

En appliquant le principe de manifeste augmenté, MGI enrichit tout type de document et y apporte une valeur ajoutée pour les parties concernées.  Sans effort et sans modification de leur processus, les acteurs de la chaîne logistique disposent ainsi d’un document multifonctions. Plus qu’un élément douanier, le manifeste devient un document d’opérations multimodales, un planning, une to-do list à une étape clé. MGI propose ce service aux utilisateurs de Ci5 et aussi aux autres opérateurs logistiques en possession de données à la rentrée 2019. Contactez-nous !

POST A COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

* Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte