Challenge logistique : la fluidité passe par le Cargo Community System

Publié le: 16 avril 2019
Retour aux news
Jaap van den Hoogen, président du directoire de MGI.Jaap van den Hoogen, président du directoire de MGI.

Chers lecteurs,

« Ci5 est un outil intuitif, facile d’utilisation, permettant des gains de productivité. » Voilà un retour d’expérience-type que vous pourrez lire dans l’article Focus sur.

Six mois jour pour jour après l’arrivée de Ci5 sur le port de Marseille-Fos, nous avons demandé aux utilisateurs leur avis sur le nouveau Cargo Community System (CCS). Résultat : agents maritimes, transitaires, manutentionnaires et transporteurs routiers ne tarissent pas d’éloges sur le système.

La douane, partenaire actif et de longue date de MGI, nous a également apporté son témoignage tout comme le port de Marseille Fos. Une étroite collaboration entre secteurs public et privé, qui vise le même objectif : appliquer la réglementation tout en fluidifiant le trafic de marchandises, pour toujours plus d’attractivité de notre place portuaire.

Ces témoignages confortent l’attribution du Trophée de la Transformation Numérique, reçu en mars dernier ; décerné à MGI et au port de Marseille-Fos, il récompense en effet Ci5 qui décroche ainsi son deuxième prix après le Gold IT award en 2017. Sans oublier le Trophée Port du Futur en 2017 pour Channel 5. Ces prix attestent du caractère innovant de nos solutions et des communautés portuaires et logistiques qui les adoptent, et contribuent ainsi à apporter plus de fluidité au transport des marchandises et de performance aux utilisateurs.

Et Ci5 continue d’évoluer. La version mobile est en phase de finalisation et sera bientôt disponible pour tous les utilisateurs via l’App Store et Google Play. La Blockchain est aussi au cœur des innovations de la société. MGI travaille actuellement sur plusieurs projets Blockchain dont le démonstrateur pilote pour le transport de fret sur l’axe Méditerra­née-Rhône-Saône (MeRS) porté par la Délégation Interministérielle. Ci5 sera le premier CCS à tester et intégrer cette technologie. Avec ses clients et ses partenaires, MGI continue à prendre un temps d’avance sur le futur.

Autre sujet majeur au sommaire de cette édition : le Brexit. La sortie de la Grande-Bretagne concerne en effet directement notre client CCS Hauts-de-France. Nous avons interviewé son président, Jean-Charles Le Gall, qui a mandaté MGI pour mener une étude sur les flux rouliers transmanche en 2018. À lire dans la rubrique ‘Du côté de’.

Vous découvrirez également dans ce numéro l’importance de détecter au plus vite les données erronées. Un mauvais numéro de conteneur ou un poids incohérent ? La fluidité du transit en est immédiatement affectée. Repérer au plus tôt ces informations à risque devient un critère essentiel de la compétitivité des chaînes logistiques. Christophe Reynaud, responsable innovation, vous en parle dans le cadre du projet européen SELIS (Shared European Logistics Intelligent Information Space) auquel MGI participe, et qui entre en phase pilote sur la liaison Shortsea France-Tunisie pour les flux Ro-Ro.

D’ici notre prochaine newsletter, pour ne rien manquer de notre actualité et de celle de la logistique portuaire, suivez-nous sur les réseaux sociaux LinkedIn, Twitter et Facebook, et visitez notre site Internet.

Bonne lecture !

Jaap van den Hoogen