Une première en 10 ans pour la Nouvelle-Calédonie !

Publié le: 19 avril 2022
Retour aux news

La communauté portuaire bénéficie aujourd’hui de Ci5 dans sa version intégrale.

La communauté portuaire de Nouvelle-Calédonie est à présent dotée du Port Community System Ci5 avec l’ensemble des fonctionnalités export et import disponibles ainsi que des interfaces avancées avec le nouveau système douanier calédonien.  Cela fait maintenant 10 ans que le GIPANC fait confiance à la société marseillaise et qu’ensemble, main dans la main, ils ont réussi à propulser la Nouvelle-Calédonie vers le port du futur. 

L’aventure entre les sociétés débute en octobre 2010 avec l’annonce de l’implantation de AP+ pour gérer la logistique import de Nouméa. C’est 10 ans plus tard, le 2 novembre 2021, que MGI annonce la première escale à l’import effectuée à Nouméa dans le nouveau système communautaire logistique Ci5, édité par MGI et exploité par le GIPANC sur le territoire de la Nouvelle-Calédonie. C’est ensuite le 15 mars 2022, que la première escale export est traitée. L’ensemble des flux maritimes entrants et sortants de Nouvelle-Calédonie sont désormais traités dans Ci5.  Cette dernière étape vient marquer l’entrée de la Nouvelle-Calédonie vers un smart port, tourné à 100% vers le futur.  

La première phase de la transition de AP+ vers Ci5 démarre en mai 2021 lorsque MGI envoie une première équipe composée de Sylvie Lefebvre, responsable du service produit et validation et Guillaume Ostermann, chef de projet Nouméa et PMO des migrations, pour définir les principes et détails du système.  Par la suite, une deuxième équipe MGI composée du duo Lefebvre et Ostermann ainsi que de Mme Rania Moutawafiq, responsable de place chez MGI dispensent des formations sur mesure aux clients pour une parfaite maitrise du système et pour s’assurer une prise en main sans faille.

C’est en mars 2022 que la deuxième étape de la mission se déroule.  M. Ostermann recense l’ensemble des besoins du client pour ensuite l’accompagner au travers du déploiement des fonctionnalités export et la mise en place d’interfaces avec le Port Autonome de Nouvelle Calédonie notamment. La fonctionnalité export étant une nouveauté pour les utilisateurs du système, de nouvelles formations en présentiels ont été proposés aux utilisateurs de Ci5.  Ce sont donc 84 personnes dont les agents maritimes, transitaires, manutentionnaires et douaniers qui ont bénéficiés d’un accompagnement sur mesure dispensé sur 5 jours par MGI. 

Mme Lefebvre, qui a accompagné le GIPANC sur l’ensemble de ce déploiement ainsi que depuis le début de la collaboration entre MGI et le GIPANC déclare : « Un projet ne devient pas réalité par magie, il faut de la détermination, de la persévérance et un travail acharné. C’est bien grâce à ces qualités que le GIPANC a su accompagner les acteurs privés et publics de la logistique de Nouvelle-Calédonie vers une harmonisation et une intégration de leurs process. Félicitations et bienvenue dans l’ère des smart ports. ».

« Un dynamisme et un renforcement entre les institutions publiques avec le privé. Depuis l’arrivée du PCS en Nouvelle Calédonie un pas de géant a été accompli avec Ci5 dans la généralisation de l’outil à l’import et à l’export sur l’ensemble du territoire » indique M. Ostermann.